Lui

c3fe46ad-84b9-441a-972a-d44f631df535

Dans quelques jours, je retourne la trouver cette piqûre affamée. Mais cette fois-ci, je n’y pense pas, et c’est grâce à mon petit gars.

Oui, mon fils, mon ado, ce garçon qui a tout ce qu’il faut, d’un pneumothorax, il vient de récidiver.

Son poumon droit a décidé de le lâcher à quelques jours du baccalauréat et d’un oral dans une école qu’il convoite depuis des années. Cette nouvelle m’a anéantie, j’ai hurlé de colère et pleuré de douleur.

Mais pas lui…

Équipé de son drain, accroché à son lit, il ne se pense ni malchanceux, et encore moins puni par le bon Dieu. C’est la vie comme il dit. Il doit tout simplement écouter les docteurs et réparer un bout de son moteur. Ses douleurs m’ont écorché le cœur. J’ai crié l’injustice et haï ce supplice.

Mais pas lui…

Attaché à cette petite machine qui lui aspire le poumon recroquevillé comme du papier mâché, il pense tout simplement que c’est ainsi. C’est le présent qu’il doit vivre, et pour ce qui est du futur, il gérera au fur et à mesure. J’ai admiré sa grandeur d’esprit et applaudi sa lucidité.

Mais pas lui…

Installé sur le bord de son lit, fatigué par la douleur, endormi par les médicaments charmants, il me regarde, moi sa maman. Il me demande de l’aider à préparer son oral parce qu’il va bien finir par y aller, il en est assuré. J’ai savouré sa détermination et croisé les doigts derrière moi.

Mais pas lui…

Vêtu de cette vilaine de chemise égayée par son joli caleçon et ses yeux merveilleux, il reste assis dans son fauteuil à lire ses fiches et se tenir informé de l’actualité. « Profites-en maman, prends mon lit pour te reposer quelques instants ». J’ai vomi ma faiblesse et détesté que même là, il prenne soin de moi.

Mais pas lui…

Lui, c’est un grand homme. Il n’en veut à personne.

Lui, c’est un généreux, qui sait que donner ne va rien lui enlever.

Lui, c’est un travailleur, aucune épreuve ne lui fait peur.

Lui, c’est un réaliste, ni Dieu ni maladie ne le sort de sa piste.

Lui, c’est un talentueux, qui sait danser entre humour et sérieux.

Lui, c’est mon grand garçon, je lui ai donné la vie, il m’a donné une leçon.

12 commentaires

  1. Quel joli texte, j’aurai aimé avoir ton don t’écriture pour dire à lucas et Pascaline, que ma vie, c’est avec eux, pour eux , aujourd’hui ,demain, à jamais, pour l’infini …

    Aimé par 1 personne

  2. Admiration devant tes textes,les mots et les maux que tu partage si bien.
    Quel don tu as,malgré le dur combat,les épreuves qui vous touchent toi et ton fils,sans oublier sœur et mari biensur.
    Admiration au travers de tes textes,de ce que l on ressent de ce que dégage votre famille.
    Chapeau bas.
    De tout cœur avec vous..

    Et tous mes encouragements à ton garçon pour les jours avenir.
    Gisèle

    Aimé par 1 personne

  3. Evidemment c est sublimement bien écrit encore une fois. C’est poignant parce que cela touche notre enfant. C est rageant et injuste si près de son examen. C est touchant cet amour mère-fils. Je souhaite qu il puisse passer son examen, je vous adresse toute mon énergie positive.

    Aimé par 1 personne

  4. Bravo Valerie
    Une force, un courage, une bataille ….. une union qui fait votre force !
    Et puis tous ces écrits qui vous font avancer ! Vous avez pris le bon chemin pour vaincre … continuer d’écrire, continuer de rire, continuer de sourire, continuer de vivre ! Belle personne que vous êtes … rose poudrée sur vos joues ainsi que sur celles de toutes les autres femmes que vous avez touché et celles qui ne vous connaissent pas encore !
    Bravo … partager c’est avancer ! Je vous soutiens … moi l’infirmière qui n’a vu que très peu de votre galère mais qui vous vois avec admiration ! Je vous encourage à continuer cette bataille pour vous et toutes les autres
    Virginie

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s