Parfum d’été

Me voici de retour à la maison, moi sans mes nichons. Je suis une planche à pain accrochée à mes drains.

Je m’attendais à une averse d’émotions, une tempête de larmes, une ondée de souffrances, mais j’ai dû mal comprendre les prévisions de Météo France.
C’est un ciel bleu qui m’a accueillie, une chaleur douce et apaisante, un parfum d’été, une odeur enivrante.

Je m’étais imaginée pleurer avant l’intervention, devoir être consolée par les experts du nichon. Je m’étais entraînée à avancer dans la mousson. Mais, aucune une larme n’a coulé, c’est avec le sourire et un selfie du beau Docteur Brad’Morphée que j’y suis allée. Le Docteur ProDuLolo a voulu me rassurer en s’engageant à me dessiner des petites branches symétriques sur mon torse sans néné.
Mais bizarrement je m’en fichais, j’étais portée par une douce brise. Était-ce à cause des  produits magiques du Docteur Brad’Morphée Fantastique?
C’est un ciel bleu qui m’a accueillie, une chaleur douce et apaisante, un parfum d’été, une odeur enivrante.

Je m’étais préparée aux giboulées avec mes bottes et mon ciré. J’avais prévenu toute ma  tribu que, peut-être, j’allais m’effondrer en prenant de plein fouet le typhon de cette intervention. Mais lorsque je suis remontée du bloc, équipée de mes bandages, drains et nouveaux tatouages, c’est mon sourire qu’ils ont vu, c’est ma joie de vivre qu’ils ont perçue.
C’est un ciel bleu qui m’a accueillie, une chaleur douce et apaisante, un parfum d’été, une odeur enivrante.

Je m’étais visualisée abîmée par les turbulences de cette chirurgie. Je la savais indispensable pour ma vie mais tellement injuste pour mon joli buste. J’appréhendais la découverte de mes cicatrices, les nouveaux tatouages de ma vie. Avant de les voir, je les ai sentis. J’ai passé ma main sur mon torse plat plusieurs fois, et pas la moindre bruine n’a mis mon moral en ruine.
C’est un ciel bleu qui m’a accueillie, une chaleur douce et apaisante, un parfum d’été, une odeur enivrante.

Je croyais que les bistouris du Docteur ProDuLolo allaient déclencher une tornade, de la colère et peut-être même du dégoût au regard de mon nouveau « tout ». J’ai pris le temps de regarder, j’ai pris soin de me rencontrer. C’est un coup de foudre que j’ai eu. Mes petits œufs aux plats sont bien à moi.
C’est un ciel bleu qui m’a accueillie, une chaleur douce et apaisante, un parfum d’été, une odeur enivrante.

Je me sentais bien trop faible pour supporter l’invasion de douleurs. Je craignais que ce vent de souffrances m’emporte loin des miens. Je me suis équipée d’antalgiques, gavée de ces potions magiques. Je m’attendais à quelques turbulences qu’il me faudrait gérer avec patience. Mais je me surprends un peu plus chaque jour, car c’est sans orage que je tourne la page.
C’est un ciel bleu qui m’a accueillie, une température douce et apaisante, un parfum d’été, une odeur enivrante.

Je pensais que me petits seins me protégeaient des grands froids. Je craignais que leur disparition me force à pointer des tétons. Mais comme je n’en aurais plus, comment allais-je compenser mes « portés-disparus »?
Pour cela, je me suis achetée de jolis pulls douillets parfaits pour me réchauffer. Mais tout compte fait, je n’en ai pas eu besoin. C’est un ciel bleu qui m’a accueillie, une température douce et apaisante, un parfum d’été, une odeur enivrante.

Je m’attendais à une averse d’émotions, une tempête de larmes, une ondée de souffrances, mais j’ai dû mal comprendre les prévisions de Météo France.

Je sais que tout cela ne fait que quelques jours, que la météo peut tout à coup changer, que l’hiver peut arriver. Mais pour l’instant, c’est entourée d’une chaleur d’été que je vis mes premiers jours du reste de ma vie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s