Les experts : épisode 2

Le 9 mai, l’attente du fameux appel de la vérité… on y est. Je suis toujours en vacances chez ma maman à faire semblant, toute éteinte mais entourée de magnifiques lumières pastels typiques de notre île. Je suis passée à l’état de la petite étoile scintillante lors d’une belle nuit d’été à celui d’un vulgaire nuage d’orage annonçant une giboulée : l’horreur quoi.

Mais quel soulagement et quelle délivrance lorsque ma radiothérapeute m’annonce que je vais pouvoir être soignée comme je le souhaite. J’ai envie de partager cette nouvelle au monde entier, je le fais d’ailleurs avec au moins 70 SMS envoyés (faut dire que j’en ai des amis à qui j’ai envie de le dire) :

« Bonjour tout le monde,
Ça y est, j’ai le début du plan de bataille de « chasse au crabe ».

  • Étape 1 : déloger la bête par mastectomie (1 ou 2 seins en négociation) mais reconstruction immédiate. Ce sera donc 2 équipes qui vont s’occuper de moi sur une même opération… cela va être programmé après quelques RDV de contrôle et consultation donc probablement début juin.
  • Étape 2 : voir ce qu’on fait du ganglion : une échographie et une ponction sont prévues avant d’affiner le protocole.
  • Étape 3 : chimiothérapie dont le traitement sera défini seulement après les résultats du ganglion et du crabe délogé.

Bon bah, y’a plus qu’à maintenant…
Le moral est bon ce midi, ma petite flamme de positive attitude est réapparue comme par magie. Je suis contente car elle me rassure.
Bisous à tous »

Cette petite flamme s’emballe et réchauffe tout mon être. Je la sens si fort, c’est incroyable, mon coeur explose. Avec un peu de recul, c’est quand même dingue de se réjouir de ce genre d’informations, mais je m’en fous, je suis heureuse, c’est tout ce qui compte.

Mais voilà, moi et ma fameuse petite flamme, on s’est emballées bien trop vite et bien trop fort.

Quelques jours plus tard, elle et moi, on passe un sale quart d’heure lors du rendez-vous avec le chirurgien : douche froide.

« Ah non Madame, il est impossible de faire une reconstruction immédiate s’il y a de la chimiothérapie ensuite.

Ah non Madame, on va pas vous enlever les 2 seins pour vous faire plaisir, vous pourriez le regretter.

Ah Non Madame, même s’il y avait reconstruction immédiate, on ne pourrait pas vous garder l’aréole, c’est impossible, on en fait pas ça.

Ah bah non Madame, on ne peut pas vous dire si vous aurez de la Chimiothérapie ou pas »

L’eau jetée sur la flamme l’éteint direct en bousillant même le système de rallumage automatique. Et merde, le chauffe-eau est encore en panne : Allo? Monsieur le plombier? Venez vite, c’est une urgence?

Ouf, il est là avec moi, il répond, il prend la relève au cours du RDV.

« Donc, si je comprends bien, ma femme doit se faire enlever un sein, les 2 deux si elle le demande vraiment très fort, et puis ensuite, on voit ce qui se passe?

Ok, est-ce qu’on a la possibilité de demander un autre avis avant de nous décider?

Ok, alors on va prendre son dossier, et puis on va essayer d’avoir un autre avis. Vous comprenez, c’est important comme décision. »

Nous voilà, mon plombier et moi, en train d’errer dans l’hôpital, à nous demander comment on va gérer. je dois retourner travailler, j’ai une journée importante, mais je ne peux pas, je suis tétanisée et épuisée. si je vais travailler, je vais craquer, ça n’est pas professionnel, ça n’est pas moi.

Retour maison, grosses larmes, encore envoi de 70 SMS. Je me dis que j’aurai mieux fait de m’abstenir la 1ère fois.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s