Âme d’enfant

fullsizeoutput_b8cdAujourd’hui je pense à mes enfants, mes neveux, mes filleuls, et toutes les jolies bouilles qui font partie de ma vie. Elles ont un atout commun exceptionnel, un super pouvoir, elles ne sont pas encore adultes.

Aujourd’hui, j’ai envie de leur écrire pour leur crier tout mon amour et mon admiration car elles sont ma première source d’inspiration.

Je suis émerveillée par leur capacité à vivre et exprimer leurs sentiments si simplement, sans détour et sans regret. J’envie leur liberté et leur spontanéité.

Nous, les adultes, nous passons notre existence à essayer de retrouver ces qualités sans jamais vraiment y arriver. On tente de les imiter, mais nous sommes de pâles copies, des vrais boulets.

« Mes petites bouilles, mes belles personnes en devenir, ne changez rien, continuez à grandir entiers, confiants et uniques.

Vous avez tous un incroyable talent, gardez-le précieusement, il mérite que tous les fauteuils se retournent vers vous pour mieux vous observer. Empêchez-nous les adultes de trop vous abîmer. On ne le fait pas exprès, on ne veut que votre bien, on fait au mieux, mais parfois on est à côté ».

Je remercie tous ces enfants chaque jour de m’offrir leur simplicité, leur tendresse, leur légèreté, sans jamais aucune maladresse.

Je crois que c’est grâce à eux que j’ose écrire par exemple, ou dire les choses sans avoir peur des jugements. J’essaie de m’en inspirer, de faire comme eux. Je ne peux pas rivaliser face à cette petite bande de chenapans, mais je tente de conserver une âme d’enfant :

  • Je danse ou je veux et quand je veux.
  • Je dis ce que je pense et ce que je ressens avec amour et bienveillance.
  • J’ose vivre mes rêves plutôt que de rêver ma vie.
  • Je pleure si j’ai mal sans en avoir honte.
  • Je crie de bonheur, je hurle de colère.
  • Je fais des cadeaux et j’écris des petits mots pour exprimer mon amour à mes proches.
  • Je me sens libre de mes actes et de mes pensées.
  • Je ne fais pas pour plaire mais pour me plaire.

Là, vous pensez que ValooCroft a trop fumé. Je vous rappelle qu’elle a arrêté. Et non elle n’a pas bu de Pouilly fumé, il n’y en a plus dans la maisonnée.

« Mes petites bouilles, vous êtes mes incroyables talents, mes nouvelles stars, j’ai envie de vous ressembler : grand cœur, bienveillance, simplicité, confiance, énergie, joie, assurance, volonté. Vous êtes des modèles pour moi, et je pense à vous chaque fois que je commence à me perdre dans cette vie d’adulte bien trop enfermante. »

Merci les enfants et prenez-en de la graine les grands.

A mes bouilles, mes exemples, mes amours : Gaspard, Bertille, Melvil, Axel, Basile, Timothé, Juliette, Romain, Hippolyte, Salomé, Neela, Adam, Nina, Iouri, Charlie, Léonie, Alma, Lubin, Martin, Mahaut, Maëline, Célestine, bébé Edouard, Chloé, Alban, Mila, Mathéo, Capucine, Victor, Adèle, Marie, Joséphine, Amandine, Eloïse, Noëlie… et tous les autres pioupious, poussins, couincouins que j’ai croisé et qui m’inspirent cette joie de vivre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s