Le tandem

La pause arrive à sa fin, je dois bientôt grimper de nouveau sur mon vélo, pédaler à gogo avant de soulever le drapeau.

C’est encore six séances de chimiothérapie que je dois traverser. J’attaque la deuxième moitié. Et là, je ne sais pas pourquoi, mais je ne la sens pas cette montée. Elle me semble si énorme, impossible à gravir sans risquer de mourir. Ça n’est pas un col à gravir mais un mur à escalader et avec une bicyclette c’est un peu compliqué.

Pourtant, elle n’a aucune surprise pour moi cette étape. Je la connais par cœur. J’ai le maillot rose sur le dos, ne l’oublions pas.

Je n’ai qu’à reproduire exactement ce que j’ai fait précédemment : regarder droit devant, pédaler intensément et à rythme régulier, ne pas m’énerver, profiter des faux-plats pour me régénérer, apprécier les beautés du paysage, respirer le grand air et me nourrir des applaudissements.

Mais j’ai eu si mal pour en arriver là. Je ne sais pas si je suis capable de revivre ça.

Est-ce que quelqu’un pourrait donner quelques coups de pioches dans cette montagne pour faciliter mon passage, fixer un moteur en cachette sur ma bicyclette, ou encore mieux, camoufler une moto à l’intérieur de mon vélo? On pourrait m’aider s’il vous plaît? Merci de noter que je suis en train de hurler dans le mégaphone que je viens de piquer sur le bas-côté.

Cependant, il y a une évidence, je ne peux ni faire demi-tour, ni abandonner, ma vie en dépend. Mon avenir, celui de mon mari et mes enfants est entre mes mains. Je n’ai pas le droit de renoncer. C’est d’ailleurs un concept pour moi ce truc là, alors même pas la peine d’y songer poulette, c’est pas pour toi.

Ok ok, je vais remonter sur ce vélo et l’enfiler le casque réfrigéré, mais j’ai besoin de procéder à quelques petits ajustements avant.

Un ami m’a soufflé l’idée de renforcer mon équipe pour me parer à toutes les difficultés que je peux rencontrer. Après tout c’est vrai quoi, une star comme moi, ça mérite au moins ça. Et puis, je suis moins fraîche, j’ai quelques kilomètres dans les gambettes. Un peu de soutien me fera du bien.

Mon équipe technique gère parfaitement la mécanique. Mes soigneurs sont vraiment à la hauteur. Mes coéquipiers sont au taquet et super bien organisés.

C’est mon mental qui se fait la malle. Il faut le stimuler, le tenir en éveil, le divertir et l’engueuler s’il m’empêche de pédaler. J’ai besoin d’une petite voix qui me parle dans l’oreillette, qui me connaît par cœur et qui saura me faire lever le bout du nez quand je serai en train de flancher en regardant mon pédalier.

J’ai la candidate idéale : une grande sportive qui aime se surpasser, partager ses expériences, qui me connaît mieux que personne, à la voix douce et bienveillante, ce qui ne l’empêche pas d’être exigeante et de pousser des gueulantes. Bienvenue sœurette dans cette équipe de compète.

Je ne sais pas si c’est suffisant, mais c’est tellement rassurant de savoir qu’à tout moment on peut entendre cette petite voix et sentir sa présence si fort qu’on se croit en balade en tandem.

Je me sens presque prête maintenant, l’équipe est au complet. J’ai un peu la boule au ventre mais je sais que je peux y arriver.

Mes dernières heures avant le départ sont importantes. Je dois me reposer, me concentrer, m’alimenter, me faire masser et plus que tout, profiter de mes amours qui me donnent sans compter de l’énergie chaque jour.

J’ai décidé de regarder la gourde à moitié pleine plutôt que de m’acharner sur sa partie vide. De toute façon, comme dirait encore cet ami, « te prends pas la tête, t’auras toujours des mecs qui te ramèneront des gourdes toutes neuves et bien remplies ».

Avec un peu de chance, ce sera du Pouilly.

7 commentaires

  1. oui ma chérie il en reste du pouilly , c est pour les prochaines vacances . Ne compte pas sur moi pour t acheter un vélo électrique .quoi que tu dises tu es et a été toujours très forte . Michel te dirait Valou , on ne lâche rien , on n y va , et on va gagner . Vous êtes des sacrés personnages , des leçons de vie . Je t aime très fort

    Aimé par 1 personne

  2. Courage !!!! Quand t’arriveras en haut de la colline tu te diras : « Ouuuuuf ! J’y suis arrivée, génial. Ce n’était pas si dur et je le fais pour moi. Pour avancer. »
    C’est que je me dis tous les jours pour avancer. Étape 1 en cours… Étape 1 check.
    Step by step. Courage on est vise le même haut de colline. 💪🏾🤞🏿✔❤🥊

    Aimé par 1 personne

  3. Même sur ta bicyclette tu as tout un tas de vitesses pour te permettre d’adapter ta progression en fonction de tes forces du moment.

    Ces vitesses sont de toute façon là pour te faire avancer, il n’y a pas de marche arrière sur un vélo.

    Même à allure ralentie, tu ne peux qu’avancer. Parfois tu trouveras même des copains le long de la route qui te pousseront dans le dos pour t’aider à avancer et soulager la difficulté…

    Tu es faites pour avancer, ne doutes pas de ça.

    Tout le monde t’attends à l’arrivée avec une super ambiance de finish. Et tu l’auras tant mérité…

    Aimé par 1 personne

  4. Chère ValooCroft, comme tu le dis, tu attaques et tu es prête pour ta deuxième période de traitement, ce qui veux dire que la première partie est déjà passée aux oubliettes, et c’est très bien, je sais que tu peux rééditer l’exploit, avec peut-être un peu plus de difficultés, parce que la fatigue, l’impatience, la douleur seront plus présentes, mais tu vas le grimper ce mur, même pas peur. Cette semaine je suis allée voir le « pro du Lolo » pour ma première visite de contrôle, et je lui ai parlé de toi, et je peux t’assurer qu’il à confiance, alors ne baisse pas les bras, ou alors cinq minutes par jour, tu es la meneuse de l’équipe, le maillot rose c’est toi qui le porte, je sais que tout ton staff veut te voir avec le jaune, alors en selle, pédale à ton rythme, mais pédale.

    Aimé par 1 personne

  5. Bonjour Valérie,
    Votre parcours est un exemple pour nous toutes en tant que femme, mère et épouse. La route est longue, le mur est haut mais nul que vous arriverez au sommet.
    Je pense à vous très souvent, je n’ai pas de pouvoir magique pour faciliter l’escalade, pas de pouvoir d’améliorer les performances du vélo, je le regrette.
    Mais nous sommes tous là avec vous, avec Mathieu et on aura plaisir à fêter la victoire à la fin du marathon.
    Step by step, chaque étape est un succès.
    Courage et toute mon amitié vous accompagne tous les 4.
    A très bientot
    Martine

    Aimé par 1 personne

  6. Tu as le maillot rose sur le dos pour à la fin c’est Toi qui aura gagné cette compétition

    mais il faut que tu prennes aussi le maillot à poids pour montrer à cette montagne que tu es plus forte qu’elle

    Montre lui qui c’est la patronne toi ou cette montagne

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s