Je voudrais…

cea6b505-652e-444d-9621-41cfc7e90ea3

Cher Père-Noël,

Je te sais bien occupé en cette période enneigée. Tu dois être enfoui sous les lettres d’enfants impatients pour vérifier que tu as bien préparé leurs jolis paquets.

J’ai un peu honte de prendre de ton temps du haut de mes quarante-cinq ans. Mais j’espère que tu verras en moi mon âme d’enfant et que tu seras sensible aux efforts que j’ai réalisés cette année.

J’ai été très sage tu sais, surtout ces deux dernières années…

J’ai encaissé sans broncher les douze séances de chimiothérapie.
J’ai résisté aux vingt-deux injections de thérapie ciblée.
J’ai surmonté les trois chirurgies des deux nénés.
Je me suis présentée aux quarante séances de kiné.
J’ai accepté tous les traitements et effets associés.
J’ai même commencé l’hormonothérapie qui doit protéger ma vie.

Bien que sur les genoux actuellement, chaque jour je continue à avancer.
Chaque jour je continue à croire que demain sera plus doux.
Chaque jour j’ai l’espoir d’un lendemain plus serein.

Pour cela, je voudrais être récompensée. Pour cela, je voudrais un joli paquet.
Je ne le veux pas gros, pas grand, pas cher ni pailleté, sauf si tu estimes qu’un petit bonus est mérité…

Je voudrais que tu me tendes la main pour me relever, me remettre sur pied.
Je voudrais que tu m’assures que je vais avoir la chance de vivre de très nombreux lendemains.
Je voudrais que tu me dises que la croisade est derrière moi, que mon avenir plus doux est enfin là.
Je voudrais que tu m’affirmes que je pourrai admirer mes enfants encore très longtemps.
Je voudrais que tu me confirmes que mon mari pourra me chérir bien après nos noces d’argent.
Je voudrais que tu rassures ma famille, mes amis et mes proches en leur envoyant des images de moi en mamie toute jolie.
Je voudrais que tu appliques cette liste de souhaits à toutes les copines qui comme moi, s’accrochent et croient en toi.

Oui, ma liste est longue, et peut paraître insensée.
Elle ressemble à une prière, celle d’une guerrière qui aurait trop souffert.
Mais, c’est bien à toi, Père-Noël, qu’elle est destinée.
Même si cela te semble compliqué à réaliser, je suis convaincue que tu peux y arriver. Regarde ce que j’ai réussi à surmonter cette année, et pourtant je ne suis pas une fée.

J’ai appris depuis longtemps que le plus important est de progresser par étape pour atteindre ses rêves les plus fous, et même les gros combats parfois.

D’ici quelques jours, je dois faire un scanner et une prise de sang histoire d’avoir un bilan.

Peut-être que, dans un premier temps, tu pourrais faire en sorte que les résultats soient positifs et festifs.
Peut-être que tu pourrais faire peur à mes marqueurs, ta drôle de tête à mes plaquettes, et même les yeux doux au petit ganglion du cou…
Si tu y arrivais, cela me permettrait de savoir que tu as pris connaissance de mes espoirs, que tu es fier de moi car j’ai fait tous mes devoirs.

Je sais que tu ne pourras peut-être pas m’apporter tout ce que je t’ai listé, que certaines choses sont difficiles à trouver et que pour d’autres il me faudra patienter.
Mais mon âme d’enfant et mon expérience me disent de te faire confiance.

Bien sûr, si tu souhaites agrémenter tous mes souhaits avec de jolis souliers ou une bague dorée, je ne serai pas vexée.
Par contre, s’il te plaît, oublie les soutien-gorges ou petits balconnets qui ne sont plus d’actualité.

6 commentaires

  1. C’est tellement beau et touchant et simple et … je n’ai pas tes mots pour m’exprimer « légèrement » sur ce que je ressent de ta douleur et de tes angoisses. Mais c’est la période de l’amour et des miracles et je te souhaites de voir cette douce prière exaucée ❤️❤️❤️ Et je vais faire ce vieux aussi au père noel !

    Aimé par 1 personne

  2. Je souhaite que le Père Noël t’apporte ces grands cadeaux, et merci d’avoir pensé à nous aussi
    Pour les genoux, j’en ai été jusqu’à ramper mais on se relève doucement. (Et puis des fois on retombe et on se relève encore…)

    Aimé par 1 personne

  3. Très beau texte très mouvant. J ai fait les mêmes voeux peut-être pas subit le même parcours mais le même combat. J ai 43 ans… J en suis à 5 ans… On se relève il faut croire au Père Noël. Courage et force 💪🙏

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s